La reprise d'entreprise à l'aune de l'analyse du récit - HEC Paris - École des hautes études commerciales de Paris Access content directly
Journal Articles Gestion 2000 Year : 2007

La reprise d'entreprise à l'aune de l'analyse du récit

Abstract

Whenever a new manager takes over a firm, the whole organization is at risk. The seller should unambiguously hand over the baton to his successor and the corporate identity of the company should evolve and explore new avenues as well as a new managerial style. The past, however, will never be swept away and this inheritance may prove too heavy a burden to bear. The problems that maybe occur during this takeover phase can be highlighted by the trust/allegiance model, previously applied to venture capital funded start-ups. The evolution of corporate identity can be described as a “narraction”, a narrative where the entrepreneur foretells the story he makes happen. Trust between the actors implied in the takeover process interplays with allegiance, defined as a set of values linking the actors to a company's corporate identity. Both interpersonal trust and allegiance toward a common vision may reinforce one another or collide, depending on the actors' ability to shape the organisational identity. The issue, for the organisation as a whole, is to find and offer an attractive vision of the company, through a narrative and shared rites and myths. The narrative of a takeover may be typified as a tale.
La cession d'une entreprise à un tiers extérieur est une phase périlleuse pour l'organisation. Le cédant doit passer le relais à son successeur mais il faut aussi que l'identité de l'entreprise puisse se tisser afin d'intégrer de nouvelles orientations sans renier le passé. Les problèmes survenant entre les acteurs impliqués dans cette phase de passage de relais peuvent être éclairés par le modèle confiance/allégeance, déjà appliqué au cas des jeunes entreprises innovantes financées par capital-risque. L'identité organisationnelle peut se décrire comme une « narraction », un récit construit et validé au fur et à mesure par la réalisation des promesses. La confiance entre les deux dirigeants impliqués dans le processus de reprise coexiste avec l'allégeance, définie comme un attachement à un ensemble de valeurs liant les acteurs à une organisation. Confiance et allégeance peuvent se conforter ou s'affronter selon la capacité des acteurs à faire évoluer l'identité organisationnelle. L'enjeu, pour l'ancien comme pour le nouveau dirigeant, est de représenter, à travers un récit, des rites et des mythes partagés, une vision cohérente de l'entreprise. L'histoire d'une reprise comprend des motifs qui s'enchaînent selon une structure que l'on peut typifier.
No file

Dates and versions

hal-00491670 , version 1 (14-06-2010)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00491670 , version 1

Cite

Bernard Ramanantsoa, Elen Riot, Etienne Krieger. La reprise d'entreprise à l'aune de l'analyse du récit. Gestion 2000, 2007, Vol.3, pp.125-140. ⟨hal-00491670⟩

Collections

HEC CNRS
119 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More